Espionnage industriel chez RENAULT

à lire : http://www.leparisien.fr/automobile/espionnage-industriel-renault-va-porter-plainte-06-01-2011-1215603.php

« Espionnage industriel : Renault va porter plainte

«Renault n’était guère disert jusqu’à ce jeudi sur l’affaire d’espionnage qui ébranle son groupe. Après avoir annoncé dans l’après-midi que ces «faits très graves» menaçaient des «actifs stratégiques» à savoir son programme phare de voitures électriques, le constructeur automobile a indiqué en début de soirée qu’il allait «inévitablement» porter plainte.
De son côté, le gouvernement qui a assimilé l’événement à une «guerre économique», entend renforcer la sécurité autour de ses entreprises innovantes, quitte à les sanctionner.
Bercy menace les entreprises innovantes peu sécurisées de sanctions
En haut lieu, on suit de très près cette affaire. Selon le ministre de l’Industrie interrogé jeudi matin sur RTL, l’affaire parait «sérieuse». «L’expression « guerre économique », parfois outrancière, là pour le coup est adaptée», a déclaré Eric BESSON. Il a demandé aux services de Bercy de renforcer les obligations en matière de sécurisation du secret industriel pour les entreprises bénéficiant d’argent public, comme c’est le cas pour Renault, encore détenu à 15% par l’Etat.
Si jamais une entreprise se fait piller ses secrets, le ministère souhaite que des sanctions soient prises : elles pourraient «aller jusqu’au remboursement de l’aide», selon une source proche du ministère. «C’est du bon sens, on ne peut pas accepter qu’une innovation financée par le contribuable français se retrouve dans les mains des Chinois», a-t-elle ajouté. »

à lire aussi sur ce site en anglais : http://www.france24.com/en/20110111-renault-summons-executives-centre-spy-row-unions

« …les paiements ont été découverts par des détectives privés embauchés par Renault, Le Figaro l’a rapporté sur son site internet lundi soir, sans identifier ses sources.
les enquêteurs ont découvert un compte en Suisse contenant 500.000 euros (646.000 USD) et un autre au Liechtenstein avec 130.000 euros.
l’argent avait été versé à partir d’une compagnie d’électricité Chinoise.
ce qui semblerait être une tentative faite pour dissimuler les paiements, la trésorerie a été déplacé suivant une série de transferts intermédiaires via Shanghai et Malte… »

ce qui est curieux quand même quand on connait la difficulté de tracer des mouvements bancaires, notamment en France, en Suisse, en Chine et au Liechtenstein !!!
ces détectives, s’ils existent réellement, sont-ils Français ou étrangers, et comment ont-ils fait ???
la législation Française impose un secret bancaire drastique, et en général il n’y a que les services officiels, sur commission rogatoire, qui peuvent en principe obtenir de tels renseignements, mais pas dans tous les pays, à moins qu’Interpol ait servi de relais. si ces renseignements ont été obtenus illégalement, on peut se demander qui les a autorisé ?

cela ouvre le débat sur l’auto-protection de nos entreprises, et appelle sans doute plus de vigilance en matière de secret des affaires et de secret industriel. rappelons quand même que les Détectives Français sont quand même le fer de lance de la lutte anti-fraude, anti-contrefaçon et anti-espionnage industriel. malheureusement peu le savent….
Charles Dmytrus

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.