LOPSSI II, CQP, conventions collectives des ARP, CNAPS

La LOPSSI II est toujours en discussion au Parlement. Néanmoins certaines avancées et projets sont déjà à l’étude en ce qui concerne la profession d’ARP :

1) – le mardi 9 novembre 2010 à 11 heures le CNSP-ARP, par la voix de sa Présidente Marie-Françoise HOLLINGER, a rencontré la DLPAJ (DMAT) au Ministère de l’Intérieur où il a été question du CQP (formation des salariés), et des relations avec le ministère du Travail qui bloque l’extension des conventions collectives mises en place par la CPNE (Commission Paritaire Nationale de l’Emploi et de la Formation des Agents de Recherches Privées). Yves CONVERSANO, secrétaire de la CPNE et directeur de l’IFAR, était présent.
Les conventions collectives sont actuellement à la signature des organisations professionnelles patronales et salariales.
Concernant les évolutions et mesures prévues par la LOPPSI II, qui découlent directement des demandes du Livre Blanc et qui sont applicables aux titres I et II de la loi, il est prévu :
– la création du Conseil National (CNAPS) : cette évolution importante de la réglementation est en attente de validation de la LOPPSI II.
– la déontologie : elle fera partie des attributions du CNAPS.
– la carte professionnelle : la forme et les modalités d’attribution sont déjà prévues avec délivrance d’un numéro national.
– les agréments : seront nationaux et délivrés, contrôlés ou retirés, par des Commissions créées à cet effet.

2) – Le CNSP-ARP a aussi eu un entretien avec le Délégué Interministériel à la Sécurité Privée, le mercredi 10 novembre 2010 à 15 heures.
Le Délégué Interministériel est chargé d’étudier tous les problèmes relatifs à la sécurité privée (titre 1 et titre 2 de la loi de juillet 83) et de négocier auprès des divers ministères concernés. Il intervient dans le cadre de l’application des mesures à venir et prévues dans le cadre de la LOPPSI II, et plus particulièrement la déontologie et les mesures de contôle de l’activité d’ARP.
En ce qui concerne le contrôle, des mesures seront étudiées en vue d’apporter des modifications importantes aux textes prévus et spécifiques à la Recherche Privée.
Il en sera de même pour la Déontologie professionnelle spécifique aux Enquêteurs Privés. Rien n’est encore défini pour savoir s’il y aura un tronc commun (SP et ARP) avec des règles spécifiques à chaque activité, ou si il sera prévu deux codes différents.
Le financement du CNAPS devrait être financé par une taxe sur le chiffre d’affaires des professionnels eux-mêmes (sans doute le plus probable).

Il est clair que le professionnalisme des ARP devrait amener cette profession à se développer et à la rendre incontournable en matière d’enquête privée en France. enfin souhaitons-le !!!!

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.